Réussir son pitch elevator

Tous les commerciaux sont censés connaître leur pitch elevator par coeur. Délivrer, en très peu de temps, un message clair, qui accroche l’interlocuteur et permettra d’engager un dialogue.
Mais, ce n’est pas toujours simple d’avoir le bon storytelling, c’est-à-dire un message adapté à son auditoire qui capte l’attention.
Les 4 étages
Les 4 étages Vous prenez un ascenseur avec un inconnu.
Vous devez avoir atteint votre objectif entre le RDC et le 4ème étage.
1er étage Vous attirez son attention. En une phrase, vous vous présentez et décrivez votre offre, votre activité
2ème étage Vous éveillez son intérêt. Vous avez une proposition de valeur pertinente dont l’utilité est facilement comprise.
3ème étage Idéalement, vous faites une proposition qu’il ne pourra pas refuser, c’est-à-dire que vous suscitez son désir d’en savoir plus.
4ème étage C’est le « call-to-action ». Pour en savoir plus, pour aller plus loin, il faut vous revoir. Prendre un rdv, récupérer une adresse email ou un téléphone.
Basique ou plus compliqué qu’il n’y paraît ?
Aujourd’hui, le pitch est devenu un élément qui dépasse les seules fonctions ventes. Les start-up lui ont redonné des lettres de noblesse. Sans pitch réussi, pas de levée de fonds.
Les grandes écoles s’en servent pour que chacun soit plus convaincant à l’oral. Art oratoire, joute verbale, comme dans le film « Le Brio », apprendre à argumenter commence par un entraînement.

Si vous n’êtes pas à l’aise, c’est normal. Vous n’avez peut-être jamais essayé d’écrire votre propre pitch. Vous n’avez jamais tenté de le présenter à l’oral. Surtout, vous ne le connaissez pas par cœur, alors vous vous adaptez à chaque fois.
Pourquoi vous devez vous préparer ?
Selon certaines études, on passerait 40% de notre temps de vie professionnelle à essayer de convaincre notre hiérarchie, nos équipes ou nos partenaires. Et cela, quel que soit votre service et même votre fonction. C’est ce que l’on appelle une « soft skill », une « compétence douce » qui peut vraiment vous aider. En face à face, au téléphone, en réunion de service, avec un prestataire…chaque jour, vous avez l’occasion de faire la différence, d’influencer, d’arriver à faire passer vos idées, vos recommandations.
Comment devenir un meilleur orateur ?
Cela n’a jamais été aussi simple. Vous avez sur internet de nombreux exemples de vidéos qui peuvent vous inspirer. Regardez-les, trouvez des exemples qui correspondent à votre personnalité, lisez des articles, même des livres. Quand vous êtes prêt, écrivez d’abord sur papier une présentation type Pitch Elevator. Des idées clés, dans le bon ordre.
Challengez vous avec un partenaire de confiance, qui vous fera un retour. Puis, apprenez par cœur ce texte et mettez vous en situation. Nous recommandons un petit atelier avec plusieurs personnes de votre équipe pour que chacun se présente en situation. Un bon moyen pour s’inspirer et regarder comment vous vous en sortez. Dans l’ensemble, on est souvent meilleur qu’on ne le pense, quand on accepte le challenge.

Alors, bonnes lectures et si vous avez besoin d’aide pour rédiger ce storytelling de votre société, de votre marque, nos rédacteurs sont toujours à l’écoute. N’hésitez pas à nous contacter pour en parler. Nous sommes pressés d’entendre votre pitch.