Rapport annuel et digital

On a tous conçu de très beaux rapports annuels en version papier. Ils représentaient un moment clé pour rappeler les succès et les actions, les résultats de la vie des entreprises. Ils sont encore importants pour les rendez-vous avec vos actionnaires, vos partenaires… Remis en main propre, ils apportent plus de statut et de la « matière » à vos messages.

Mais, pourquoi le digital ne peut plus être relégué comme une option ?
Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprise digitalisent leur rapport annuel. C’est-à-dire qu’elles ajoutent une version digitale à leur communication print.
Effet de mode, suivisme ou enjeux réel ?
Dans tous les domaines, l’interactivité a des avantages reconnus : plus d’engagement, plus de personnalisation, plus de segmentation, plus de tracking des usages…

Aujourd’hui, tous documents, et a fortiori toute la communication financière, doivent offrir des retours sur investissement.

C’est-à-dire trouver de nouveaux lecteurs, idéalement élargir la base des « prospects cibles », délivrer les messages clés, engager une conversation. En résumé, donner de la data à forte valeur ajoutée.

S’engager de façon volontaire sur les nouveaux modes de diffusion apportera à terme des effets de levier sur les budgets.

Vos diffusions print seront diminuées, les sites seront réutilisées en partie d’année en année (et donc l’investissement de départ sera rentabilisé). Vous aurez aussi des résultats (nombre de lecteurs et d’interactions) qui vous permettront de vous améliorer et de constituer des communautés de lecteurs.
Comment digitaliser votre rapport annuel ?
Si vous avez déjà lu notre livre blanc sur le rapport annuel, vous avez compris tous les nouveaux enjeux.

À partir du bon storytelling, il faut parler à tous les lecteurs potentiels (actionnaires, futurs actionnaires, partenaires, prospects, medias, groupes d’influence, consommateurs et clients). Et aujourd’hui, certains d’entre eux ne consomment l’information que de façon digitale.

Pour les toucher, quand ils viennent « picorer » les contenus, ne lire que les messages clés ou tout dévorer, le digital s’impose .

Alors voici les éléments à ne pas oublier:
1
Focus sur les contenus
La vidéo, l’audio et les reportages photos éclairent mieux le lecteur qu’un long discours. Découvrir les usines, les hommes, les leaders en vrai, c’est ressentir leur engagement, leur vision, leurs croyances dans un avenir performant.
Ces contenus pouvant être réutilisés sur toute votre communication corporate.
2
Data visualisation
Rendre les données dynamiques. Apporter de la vie, de la pédagogie et de l’impact à vos chiffres clés. Aujourd’hui, le data journalisme s’impose. On doit comprendre en quelques secondes ce qui fait vos succès, où sont vos assets, pourquoi vous gagnez des parts de marché…
Une agence va éclairer le fond de votre message grâce à la forme des prises de parole.
3
L’interaction est clé
La navigation intuitive à travers une user interface pensée en amont, montre que vous avez compris les nouveaux codes du digital. Vous comprenez l’expérience de lecture. Vous écrivez des mots simples, on peut vous consulter 24/24, 7/7, vos contenus sont responsives (adaptés aux smartphones et aux tablettes).
Nous  vous expliquerons bientôt, dans un prochain article du blog ComNext, comment travailler à la diffusion de ce futur rapport annuel digital. À l’heure où les PDG sont les nouveaux influenceurs (sur les réseaux sociaux grand public ou professionnels), nous échangerons avec vous sur les bonnes idées pour faire parler de vous, aux bonnes cibles.

Téléchargez notre livre blanc